La vaisselle à usage unique et les emballages alimentaires fabriqués à partir de matières renouvelables répondent aux critères normatifs de gestion durable. Avec obstination et beaucoup d’idéalisme, Naturesse Hellas a atteint son objectif qui était de proposer au marché grecque un assortiment complet.  Quelles matières ont utilisé?

chart-1

Feuille de palmier

La matière première pour cette vaisselle esthétique et de haute qualité est fournie par le palmier à noix «Adaka». Cet arbre unique, dont les fruits sont également utilisés, rejette régulièrement des gaines foliaires au cours de sa croissance. Jusqu’alors considérées comme résidus inutiles et donc brûlées, elles sont aujourd’hui ramassées par les familles indiennes qui les apportent sur les sites de production. Les gaines y sont nettoyées avant d’être pressées dans des moules chauffés à 120°C en forme d’assiettes ou de bols. D’aspect décoratif, chaque article est unique dans son dessin de surface. Le matériel est «Food Safe» et si solide qu‘aucun autre traitement supplémentaire, de type plastification, n’est nécessaire. Les produits ne transmettent aucun goût, sont imperméables et résistants à la chaleur. Ils peuvent parfaitement se mettre au four traditionnel ou au four à micro-ondes.

La canne à sucre

L‘utilisation des fibres de canne à sucre s’avère une solution très élégante pour la production d’une vaisselle à usage unique aux lignes néanmoins élégantes. Ce résidu organique, disponible en masse, est obtenu par extraction du sucre lors de la production de sucre de canne. Jusqu’alors souvent brûlées, ces fibres particulièrement résistantes constituent une précieuse biomasse qui peut aujourd‘hui être transformée. Les résidus d‘une seule tige de canne à sucre permettent de produire jusqu‘à 50 assiettes à usage unique. La vaisselle à base de canne à sucre est élégante, légère et très robuste. Elle est également résistante à l‘eau, adaptée pour le four à micro-ondes et convient donc pour repas froids ou chauds.

PLA

Jusqu‘à récemment, des matériaux absolument transparents et indéformables étaient impossibles à fabriquer à partir de ressources renouvelables. C‘est grâce au développement d’un procédé de fermentation inédit qu’a pu être proposée pour la première fois une alternative naturelle au polyéthylène dérivé du pétrole. Fabriqué à partir d’amidon naturel, ce matériau peut être moulé dans n‘importe quelle forme et même transformé en film. Il ne transmet aucun goût et résiste à la chaleur jusqu‘à 40°C. Le PLA est biodégradable, comme tous les autres produits naturesse.

Cellulose

La cellulose naturelle est disponible dans le monde entier en quantités pratiquement illimitées. Elle constitue la matière résiduelle de chaque exploitation du bois. La cellulose est obtenue à partir de bois issu en grande partie des mesures d‘éclaircissage des plantations forestières; ces coupes d’entretien permettent à la forêt de respirer et de pousser, stimulant ainsi la régénération naturelle. La cellulose constitue la matière première des tasses à café naturesse, dont le revêtement intérieur en amidon est, lui aussi, naturel. En ajoutant du calcaire à la cellulose, l‘institut allemand Fraunhofer a mis au point un matériau malléable dans lequel peuvent être moulés des couverts robustes et parfaitement hygiéniques.

Huiles végétales et amidons végétaux

Une surproduction générale d‘amidon est constatée partout en Europe, ce qui rend d’autant plus judicieuse la valorisation de ce matériau. Nous connaissons tous les sacs à provisions semi-transparents qui finissent la plupart du temps dans la poubelle après usage. Qu’il s’agisse de sachets en rouleau, de sacs à bretelles ou de films, tous nos moyens d‘emballage sont fabriqués à partir d‘huile végétale ou d‘amidon et sont compostables selon la norme EN 13432. Après leur utilisation première, ils peuvent donc être réemployés comme sacs à déchets verts. Les sachets et sacs à base d‘amidon sont perspirants, très robustes et résistants à la déchirure.

untitled12S